MILLAU 2020, DES LIKES OU DES VOTES ???

Le 2 février 2020, la journaliste Mathilde Fresnois se rend, micro en main, à Roquebrune Cap Martin pour rencontrer Marie Christine Franc de Ferrière candidate pour les Municipales 2020. Cette sexagénaire âgée de 66 ans est tombée dans les radars de la presse nationale. Celle-ci ne vient-elle pas d’annoncer sa candidature sur le réseau Tik-Tok une appli chinoise de partage de vidéos qui fait fureur chez les ados. Cela vaut bien un bon papier titré dans Libération « une campagne Tik-Tok », d’autant plus que la vidéo en question dépasse les 50 000 vues.

Dans cette ville coincée entre Menton et Monaco, cette initiative est accueillie avec un certain enthousiasme mais aussi avec beaucoup de sarcasmes. Les résultats du premier tour donneront raison aux détracteurs de cette candidate. Au final, elle termine 3ème de ce scrutin alors que le maire sortant Patrick Cesari, auteur d’une campagne très classique, frôle la barre des 50% avec 49,66%.

A l’image de cet exemple, même dans les plus petites communes, il est désormais admis qu’une campagne doit se mener à la fois sur le terrain mais également sur les réseaux sociaux pour les raisons que nous connaissons :

. élargir son cercle d’audience auprès d’un électorat jeune

. travailler son image, mieux maîtriser son discours

. mieux faire connaître ses colistiers

. mesurer par les likes et commentaires, la réactivité des internautes, développer les échanges

. informer et traduire au quotidien du déroulement de la campagne

. développer ou introduire la notion de «démocratie participative» avec création de plateformes participatives

Millau n’a pas échappé à ce phénomène désormais bien ancré même si cette campagne 2020 opposant 5 candidats est restée globalement très classique. A des degrés divers, les 5 prétendants à la Mairie de Millau sont demeurés finalement sur des méthodologies traditionnelles, prioritairement basées sur le précieux contact avec la population, ce que l’on qualifie dans le jargon de campagne « labourer le terrain » à savoir :

. tractage (ou boîtage) et ilotage par quartiers

. réunions de quartiers, afterworks

. sacro-saint rendez vous du vendredi matin sur le marché hebdomadaire

. affichage et édition/distribution du programme de campagne

. meetings (avec parfois soutien d’élus nationaux)

. présence physique lors de rendez vous locaux

. participation aux débats locaux (club des Entrepreneurs, Midi Libre, France 3…)

En amont de cette partie visible de la campagne, certaines listes ont par ailleurs construit un travail préparatoire soit de réflexion, soit d’échanges en direct avec les Millavois (ou les deux…) à l’image d’un Jérôme Rouve entamant un marathon des quartiers pour se faire connaître de la population locale. Christophe Saint-Pierre, quant à lui, sillonnait la ville quartier par quartier avec certains membres du Conseil Municipal pour capter les doléances des citoyens alors qu’Emmanuelle Gazel échafaudait un travail participatif avec des sympathisants et futurs colistiers pour élaborer son futur programme de campagne.

UNE CAMPAGNE 2.0 EN DEMI TEINTE

La campagne 2.0 a finalement débuté entre le 14 novembre (Emmanuelle Gazel) et le 16 janvier pour la liste conduite par Camille Valabrègue et Benoit Sanchez Matéo.

Facebook a été le réseau prioritairement utilisé par les 5 candidats alors que l’utilisation des trois autres (Twitter, Instagram et Youtube) est restée totalement anecdotique voire inexistante comme en témoigne le tableau ci-dessous. Ces trois supports ont été globalement délaissés.

LISTES FACEBOOK YOUTUBE TWITTER INSTAGRAM
MILLAU AUTREMENT

Emmanuelle Gazel

1151 amis

142 posts

18 abonnés

12 publications

NON 110 abonnés

15 posts

CAP 2020

Philippe Ramondenc

376 amis

79 posts

NON NON NON
MILLAU EN ACTION

Christophe Saint Pierre

951 amis

200 posts

17 abonnés

9 publications

2 abonnés

4 posts

595 abonnés

38 posts

ALTERNATIVE ECOLOGIQUE ET ANTICAPITALISTE

Camille Valabrègue – Benoit Sanchez Matteo

352 amis

89 posts

NON NON NON

Jérome Rouve pour la liste MILLAU DEMAIN a fermé son compte facebook après le premier tour

L’analyse des profils facebook des 4 candidats (Jérome Rouve a fermé à ce jour son compte, les données chiffrées ne sont plus accessibles) témoigne d’une campagne menée loin des opportunités offertes par ce média.

Pour reprendre point par point l’argumentaire développé plus haut confirmant l’intérêt pour un candidat à investir sur ces modes de communications, quel bilan pouvons-nous tirer pour chacun d’entre eux ?

LISTE ALTERNATIVE ECOLOGIQUE ET ANTICAPITALISTE

Ce fut la dernière liste à rentrer dans le champ de bataille à la mi-janvier avec très peu de moyens financiers.

C’est donc sur des modes d’actions très classiques que la campagne fut menée avec une forte présence le vendredi, jour de marché par un stand actif et une forte mobilisation des militants.

Cette liste fut peu active sur sa page facebook, pas de présentation des colistiers, une démarche voulue, c’est une équipe et non une somme d’individualités (13 posts avec la photo de groupe).

Cette page a surtout servi à relayer les articles de la presse locale et régionale consacrés à la démarche de cette liste et partages d’articles de la presse nationale (soit au total 40% des posts).

Pas de direct non plus en interne si ce n’est le relais du direct réalisé lors de la conférence sur l’économie locale conduite par le Club des Entrepreneurs Millavois, durant laquelle Camille Valabrègue sortait de l’anonymat en s’affirmant avec une certaine autorité sur un sujet à risque (1499 vues mais seulement 5 likes).

Les 2 autres vidéos publiées furent une présentation du débat sur la Démocratie Directe du 12 février avec seulement 93 vues et la prise de position de Catherine Laur lors de la Journée de la Femme le 8 mars.

Deux thèmes ont par ailleurs été dominants sur cette page, la gestion de l’eau et l’hôpital de Millau, mais rien à destination des jeunes avec un argumentaire spécifique pour toucher un électorat que l’on ne capte pas par les moyens classiques (le marché du vendredi ou les meetings politiques). Ce fut une campagne d’adultes pour adultes comme pour toutes les listes.

CAP 2020

Philippe Ramondenc le reconnaît lui-même «Nous n’avons pas été assez présents sur internet».

Pourtant, la gestion de cette page débute bien. Pas moins de 12 posts sur la présence de cette équipe dans le tissu associatif local (SOM Cycle, Couleur Caillou, Pêche, SOM Natation…) mais également lors d’évènements locaux (Bourses aux Jouets, les Artisanales, Salons des Arts et Métiers). Philippe Ramondenc se montre et ça se voit.

Le sujet Hôpital est également omniprésent dès l’ouverture de cette page. La dénonciation de l’hôpital médian sera le thème fort de cette liste avec notamment deux prises de position filmées avec une bonne audience (823 et 773 vues).

Mais en-dehors de cela, l’utilisation du live et de la vidéo est quasi-inexistante à l’exception de deux clips pour présenter la liste et les grandes lignes de ce combat.

Pour le reste, CAP 2020 se limite à annoncer ses rendez-vous avec la population et à partager les articles réalisés par la presse locale.

Le constat est sans appel, la liste CAP 2020 termine cette première échéance avec un petit portefeuille de 370 amis. C’est peu au regard du score réalisé soit 17% des suffrages exprimés.

MILLAU EN ACTION

C’est finalement, Christophe Saint-Pierre, maire sortant, celui que l’on attendait peut-être le moins sur ce média qui fut le plus actif.

Il fut le seul à présenter certains axes de son programme par des vidéos explicatives sur l’Environnement, l’Economie et le Vivre Ensemble avec un taux de lecture plus que correct avec respectivement 2700 vues puis 1100 et 1000. C’est également par une vidéo vue 560 fois qu’il invite les Millavois à son QG de campagne alors que sa prise de parole pour l’inauguration de ce local sera vue 1245 fois.

Ce sera la page la plus active avec pas moins de 200 posts dont un très grand nombre consacré à la parade de Noël avec 20 messages.

Chaque candidat y est présenté par une fiche simple fortement partagée telle que celle consacrée à Théo Costes, tout juste 18 ans, partagée 35 fois. Ce sera d’ailleurs la seule page facebook qui laissera une toute petite place à la jeunesse avec 5 posts.

Quant aux réalisations de la municipalité en place, Millau en Action utilisa habilement le relais des articles de presse valorisant les projets du maire comme celui sur le futur complexe nautique.

C’est au final une page active mais qui ne fut pas optimisée par l’image de qualité, par le live. Les interventions de colistiers diffusées le 13 mars sur Youtube n’ont eu qu’une très faible portée. La diffusion des Afterworks auraient mérité un live.

MILLAU AUTREMENT

La page d’Emmanuelle Gazel démarre fort, 1000 «j’aime» au 6 janvier pour un profil créé le 16 novembre avec un lancement de campagne en live place de la Capelle.

Tout laisse à penser que la priorité sera bien la vidéo. Car vont suivre les lives (réalisés mains tenues !!) lors de la première grande réunion sur la notion de démocratie participative avec des vidéos (239 vues, 396 vues, 335, 702 vues) qui ne permettent malheureusement pas de cerner le déroulé de cette initiative citoyenne regroupant 70 à 80 militants.

Et cette tendance se confirme car sur les 2 premiers mois de cette campagne, la vidéo tient bien sa place avec notamment la diffusion de 36 spots de qualité présentant chacun des 36 candidats. De très bons scores sont réalisés allant de 600 à 1800 vues pour le jeune étudiant parisien Valentin Artal et la professeure des collèges Séverine Peyretout.

La diffusion de ces vidéos, certes pertinentes, va cependant noyer cette page pendant près d’un mois. Les réunions de quartiers viendront rythmer par la suite la vie de cette page avec 35 posts consacrés à cet engagement quotidien à la rencontre des Millavois. Mais aucun ne donne la teneur des échanges. Au jour le jour, un résumé sur un thème ciblé aurait été pertinent pour engager un éventuel débat citoyen, un thème cher à la candidate socialiste.

Le quatrième grand temps fort de cette page sera la diffusion page par page (soit 20 posts) de l’intégralité du programme d’Emmanuelle Gazel, malheureusement difficile à lire en format smartphone.

LE 16 MARS AU SOIR, CLAP DE FIN

Au final, cette campagne internet relativement soft, sans fortes contestations de la part des opposants sur le bilan du maire sortant, s’est tue le 16 mars au soir. Clap de fin pour Emmanuelle Gazel avec 64 likes (1 commentaire et 8 partages) pour son post de remerciements contre seulement 11 «j’aime» pour le message de Christophe Saint-Pierre «la semaine qui s’ouvre va être déterminante».

La crise sanitaire a pris le dessus et cette élection avortée avec un second tour annulé est rentrée dans l’ombre. Depuis le 17 mars, date du début du confinement, seule la liste Alternative Ecologique et Anticapitaliste a continué à poster avec 17 messages (….sans pour autant gagner des «amis») alors qu’Emmanuelle Gazel ne reprenait contact avec sa base que le 17 avril par une vidéo plutôt bien suivie (34 partages et 636 vues) occasionnant ce message d’un internaute « quel plaisir de retrouver cette équipe qui a fait une merveilleuse campagne». Suivi du Live Midi Libre comptabilisant 1529 vues.

Quant au Maire dont le mandat se trouve prolongé jusqu’à fin juin- début juillet, c’est cinglé de l’écharpe tricolore qu’il s’exprime depuis cette crise non plus à travers sa page de campagne mais via celle officielle de la ville de Millau avec un bilan vidéo publié chaque semaine particulièrement bien suivi avec 1800 à 12 000 vues. Etre présent de la sorte, au contact des Millavois était juste une évidence pour amorcer en échappée le second tour prévu le 28 juin.

Quand une élection se joue avec un écart si faible, 65 voix séparent Christophe Saint-Pierre d’Emmanuelle Gazel au terme du premier tour (119 voix au premier tour des Municipales 2014 entre Christophe Saint-Pierre et Guy Durand), tous les supports sont bons pour faire la différence. Faut-il avoir mené en amont de sa campagne une réflexion sur l’action à mener sur les réseaux sociaux et s’entourer d’une personne ressource sachant maîtriser textes, messages, photos, live et montage vidéo et l’animation de celui-ci avec veille et interactivité avec amis et followers…une perle rare à dénicher !

Articles associés