[ CULTURE ]

Fils d’ouvrier dans le bassin de Decazeville, Christian Berméjo n’a pas eu un destin tracé à l’encre de chine. Successivement il fut facteur puis photographe et enfin bibliothécaire passionné de musique, de son et de film. Aujourd’hui, la retraite venue, il se consacre à la peinture et la sculpture, débutées vers les années 1995. Un art particulier, des soudures, de la récup, de l’électronique, des bandes son, de la rouille, de l’aérosol et ces immanquables hublots pour découvrir le monde. Rencontre à Carbassas puis au Vieux Moulin où le créateur expose cet été ses œuvres.